Planetesante.ch: le premier portail romand de santé

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Un communiqué de presse des Editions Médecine & Hygiène

La Suisse romande compte enfin un site de référence en matière de médecine. Son nom: Planetesante.ch. Basé sur une information indépendante de l’industrie et des assurances, le site se veut une plateforme communautaire qui met à disposition de la population des contenus validés par des médecins romands.

Un site communautaire

Edité par les éditions Médecine et Hygiène, société coopérative bien connue du milieu médical romand, Planetesante.ch est avant tout un relais  entre de nombreuses institutions de qualité et le grand public.

Le Centre hospitalier universitaire vaudois et les Hôpitaux universitaires de Genève, les sociétés cantonales de médecine romandes (GE, VD, NE, VS, JU) ainsi que leur société faîtière, la Société médicale de la Suisse romande (SMSR),  sont partenaires de Planetesante.ch. D’autres institutions, telles que la Policlinique médicale universitaire de Lausanne, ainsi que de nombreuses ligues de santé, nous ont également accordé leur confiance.

Loin des buts commerciaux poursuivis par ses concurrents, Planetesante.ch transmet donc un message scientifiquement validé en partenariat avec la communauté des professionnels de la santé.

L’enjeu de regrouper les forces est de permettre à la médecine romande d’exister dans l’internet grand public.

Un module unique: «Que faire si»

«Que faire si» est un outil d’aide à la décision médicale en ligne. Contrairement au modèle développé par les assureurs dont l’objectif est de rationner les soins, «Que faire si» vise à orienter le patient. Par le biais d’un questionnaire en ligne, le malade peut de lui-même trouver l’attitude à adopter: «Appeler le 144», «contacter une centrale de garde» ou encore «attendre l’ouverture de son cabinet médical habituel». Rédigé par plus de 100 médecins hospitaliers ou installés, le module «Que faire si» de Planetesante.ch est au cœur de la démarche entreprise par les éditions Médecine et Hygiène. Validé par les urgentistes du CHUV et de la PMU, son but est d’orienter le patient à l’intérieur du réseau de soins.

Médecins et journalistes

Outre «Que faire si»Planetesante.ch met à disposition de tous une encyclopédie des maladies les plus courantes. Celle-ci est rédigée par des médecins suisses romands et  des journalistes qui rendent compte de l’actualité en matière de santé. Vidéos, questions/réponses et interviews peuvent ainsi être consultées gratuitement sur Planetesante.ch

Un partenariat avec le «Matin Dimanche»

Planetesante.ch propose également une toute nouvelle rubrique de santé romande pour le Matin Dimanche: «Autopsie».

La collaboration entre les deux médias, qui sera annoncée le 29 janvier, aboutira à la production d’une page hebdomadaire de médecine. Ainsi, chaque semaine, un fait d’actualité sera décrypté sous un angle médical.

Par l’entremise de spécialistes issus du monde médical romand, les journalistes répondront aux questions que se pose le grand public. Le point de vue sera à la fois didactique et très pratique. Une infographie accompagnera la plupart des articles.

Originale et unique, cette rubrique vise à éclairer la population sur des sujets médicaux sensibles et qui font débat.

Le financement d’Hôpital Riviera-Chablais soumis aux députés

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le Courrier, Genève lecourrier.ch 
Samedi, 28 janvier 2012

VAUD-VALAIS • Les Grands Conseils vaudois et valaisans se prononceront, probablement d’ici à l’été, sur le futur établissement hospitalier de Rennaz.

(suite…)

Pour les milieux de la prévention, la loi sur l’alcool s’apparente à du petit sirop

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le Courrier, Genève lecourrier.ch 
Samedi, 28 janvier 2012

SANTÉ PUBLIQUE • Le Conseil fédéral renonce à taxer fortement la bière et le vin. Il veut interdire plutôt la vente d’alcool dans les commerces entre 22 heures et 6 heures.

(suite…)

Arnaque à l’annuaire : un récidiviste !

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le 7 avril 2010 nous vous avions déjà signalé l’arnaque à l’annuaire signée HIM Swiss-Internet SA qui n’a naturellement rien à voir avec HIN.
Le courrier que vous avez certainement reçu indique clairement un coût annuel de CHF 391.45 avec la mention : En cas de virement de cette somme, vous concluez un contrat de prestation de service avec HIM Swiss-Internet SA. Dans le cas contraire et sans réaction de votre part dans un délai de 30 jours, nous partirons du principe que vous renoncez à profiter de notre offre. Le cas échéant, votre entreprise sera supprimée de notre portail. Cela paraît honnête mais attention, HIM envoie des rappels après 30 jours et c’est souvent à ce moment, de peur d’un oubli, que l’on paie la somme de CHF 391.45. Ne leur faites pas ce plaisir !

 

Débat-buffet de la Société Médicale de Genève

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Jean Fernel, de la Renaissance au physiome et
de William Harvey et Claude Bernard à Denis Noble : de la physiologie au physiome

Mardi 7 février 2012 de 19 h 15 à 21 h 30

Jean Fernel, de la Renaissance au physiome : conférence du professeur Jean-François CORDIER, Médecin-chef, service de pneumologie, Hôpital Louis-Pradel, Lyon. Groupe d’études et de recherches des maladies orphelines (GERMOP)
De William Harvey et Claude Bernard à Denis Noble : de la physiologie au physiome : conférence du docteur Charles Auffray, Biologiste, généticien, CNRS, Paris – Lyon.
Informations supplémentaires disponibles sur www.smge.ch.

Colloque de formation continue crédités de 2 heures de formation.
Cette conférence sera précédée à 18 h 15 de l’Assemblée générale ordinaire de la Société Médicale de Genève (séance à huis clos).

Lieu : Auditoire OPERA, HUG, rue Gabrielle-Perret-Gentil 4, parking Nord disponible.

27ème rencontre cardiologique franco-suisse de la Tour

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

27ème rencontre cardiologique franco-suisse de la Tour
Jeudi 22 mars 2012 de 12 h 00 à 18 h 30

Accès au programme complet
Formation reconnue par les Société Suisse de Cardiologie, Société Suisse de Chirurgie Cardiovasculaire, SMG /AMG, Société Suisse de Médecine Interne, Société Française de Cardiologie.

Information et inscription avant le 28 février 2012 :
Dr. E. De Benedetti, avenue J.-D.-Maillard 1bis, 1217 Meyrin, tél. 022 719 66 70,
fax 022 719 66 71, cabinetedb@latour.ch

Lieu : Centre International de Conférences de Genève, rue de Varembé 17, 1211 Genève,

Bien se nourrir pour donner du punch aux années

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Bien se nourrir pour donner du punch aux années
Jeudi 9 et 23 février 2012 de 14 h 30 à 17 h 00

Jeudi   9.2. : De l’importance de l’alimentation… des courses à la bouche
Jeudi 23.2. : Et si on mettait la main à la pâte ? Menu équilibrés, lait de poule et crèmes dessert
Détail de ces 2 séances

Organisation : FAAG, www.faag-ge.ch
Lieu :  9.2. : Amphithéâtre de l’UOG, place des Grottes 3, 1201 Genève 
         23.2. : EMS Résidence Amitié, rue Baudit 1, 1201 Genève

Arrestation du fondateur de PIP

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le Courrier, Genève lecourrier.ch 
Vendredi, 27 janvier 2012

Prothèses mammaires défectueuses

(suite…)

Le Groupe sida Genève a déjà un quart de siècle

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Tribune de Genève, tdg.ch 
Vendredi, 27 janvier 2012

L’association existe depuis vingt-cinq ans. Interview de Didier Bonny, son président

(suite…)

Bill Gates généreux avec le fonds sida

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Tribune de Genève, tdg.ch 
Vendredi, 27 janvier 2012

Malgré les remous à sa tête, le milliardaire accorde  750 millions de dollars à l’organisation  

(suite…)