< | >

la grippe s’étend

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.


Jeudi,  
15.01.2009

Virus Le seuil épidémique a été largement dépassé. Bonne nouvelle: le vaccin est efficace.

L’épidémie de grippe s’aggrave nettement en Suisse. Le nombre de consultations pour affections grippales est passé en une semaine de 10 à 17 pour mille, révélait hier l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur son site Internet.
Extrapolé à l’ensemble de la population, ce chiffre correspond à 161 cas d’affections grippales pour 100 000 habitants durant la deuxième semaine de 2009. Ce qui dépasse de loin le seuil épidémique fixé à 48 pour 100 000 habitants, a montré le système de surveillance Sentinella.
Tout le pays est concerné. Dans la région Berne-Jura-Fribourg, l’activité est considérée comme élevée, ce qui signifie que 30 à 50% des médecins liés au système Sentinella ont diagnostiqué des affections grippales. Ailleurs en Suisse, le virus influenza est encore plus actif: au moins la moitié des médecins déclarants ont soigné des patients qui en étaient atteints.

Le type de virus en cause était le plus souvent l’influenza A. Durant la première semaine de l’année, les analyses du Centre national influenza ont isolé 13 virus de ce type et 4 influenza B. Au cours de cette saison, 87 virus influenza A et 7 de type B ont été mis en évidence.
ce n’est pas fini
«Le vaccin proposé cette année offre une très bonne protection», a précisé à l’ATS Tobias Eckert, médecin à l’OFSP. Il couvre presque tous les types de virus en circulation. Il est toutefois très tard pour y recourir encore, a précisé M. Eckert. Selon lui, l’épidémie de grippe devrait encore progresser: «D’habitude, une vague dure six à dix semaines. »
La Suisse n’est pas un cas isolé en Europe. L’activité grippale a une intensité élevée au Portugal et en Irlande. Comme en Suisse, elle est moyenne en Allemagne, Autriche, France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Luxembourg, Angleterre, Irlande du Nord, Suède et Danemark. Là encore, le virus de type A est largement prédominant selon les systèmes de surveillance Sentinella.

< Retour à la liste