< | >

L’Hôpital décrète la fin de l’épidémie de grippe A

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Tribune de Genève, tdg.ch
Jeudi, 21 janvier 2010

Les HUG décident de baisser leur garde. Plusieurs mesures de sécurité sont suspendues.

Que l’on soit vacciné ou pas, il n’est plus obligatoire de porter un masque à l’Hôpital. La décision entre officiellement en vigueur aujourd’hui.
La raison: «L’épidémie de grippe A (H1N1) touche à sa fin», précise Pierre Brennenstuhl, délégué à la sécurité des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Qu’est-ce qui va changer? Dorénavant, le nombre de visiteurs par patient n’est plus limité à deux personnes. Plus besoin non plus de systématiquement se désinfecter les mains. En revanche, mieux vaut garder un masque si l’on tousse, que l’on est fiévreux ou enrhumé. Si le virus pointe à nouveau le bout de son nez, les anciennes précautions seront rétablies.
Est-on sûr que le risque de contagion à large échelle est derrière nous? «Il est vrai que SOS médecins a connu un fort taux de consultations ces deux dernières semaines, souligne le responsable. Mais il semble que cela soit dû aux retours de vacances et à des cas de gastro-entérite.»
Dejan Nikolic

< Retour à la liste