< | >

La FER repart au front pour les entreprises

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Tribune de Genève, tdg.ch
Vendredi, 22 janvier 2010

La Fédération des entreprises romandes relooke également son journal.

Du changement dans la continuité. Voilà le credo de la Fédération des entreprises romandes (FER) en ce début d’année. Du changement avec la nouvelle maquette de son journal Entreprise Romande qui désormais se déclinera en bimensuel, en alternance avec une newsletter électronique. Une nouvelle formule qui porte la marque de Véronique Kämpfen, directrice de la communication depuis le mois de juin 2009.
De la continuité dans les revendications politiques, encore et toujours orientées vers la défense des entreprises du canton. C’est notamment pour elles que Blaise Matthey, directeur général de la FER, s’inquiète des différents projets promouvant l’augmentation des charges sociales. «Il est prévu un doublement des cotisations sociales. C’est sans précédent dans l’histoire suisse. Cela pourrait entraîner une stagnation des rémunérations.»

Un cheval de bataille

De son côté, le président de la FER, Nicolas Brunschwig, a plaidé pour une plus grande diversification de l’économie genevoise. «Les attaques contre la place financière suisse ont laissé des traces. Ceux qui sont actifs dans la gestion de fortune à Genève ont plus ou moins souffert d’actions comme l’amnistie fiscale italienne. La finance a beaucoup profité à Genève. Si cette manne, fiscale notamment, devait diminuer, nous ferions mieux d’être prêts.»
Genève doit donc privilégier toutes les activités à haute valeur ajoutée qu’elle promouvra et attirera d’autant plus aisément que ses conditions-cadres seront favorables. C’est pourquoi la fiscalité des entreprises restera un cheval de bataille de la FER.
(pyf)

< Retour à la liste