< | >

Gerostar: la boisson anticanicule

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.


Jeudi, 22 juillet 2010

Simple à réaliser, le Gerostar, créé par un professeur genevois, est une recette miracle pour se désaltérer en pleine canicule

Eau, sucre, sel, citron et orange: la recette miracle du Gerostar, élaborée par feu le professeur genevois Charles-Henri Rapin pour éviter la déshydratation des personnes âgées, est à nouveau au goût du jour en cette période caniculaire. L’association des pharmaciens genevois PharmaGenève la recommande en effet comme une alternative idéale aux sodas sucrés. Mais pas seulement. «Car le Gerostar, par la pointe de sel qu’il contient, permet de remplacer le sodium que l’on perd par la transpiration et amène avec son sucre l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. C’est une boisson plus désaltérante et plus efficace pour la réhydratation que la simple eau», explique Jean-Luc Forni, coprésident de PharmaGenève. Et qu’on se le dise: elle n’est pas réservée aux seniors. «Tout le monde peut en boire. Surtout les personnes exposées aux grandes chaleurs, comme les ouvriers de chantier.»

Energie et vitamines
La boisson miracle avait été mise au point par le professeur Charles-Henri Rapin et l’unité de gériatrie de l’Hôpital de Genève. «En plus de l’énergie fournie par le sucre, le citron et l’orange apportent des vitamines. En fait, le Gerostar a l’effet d’une perfusion de glucose et augmente l’isotonicité.»
Et le goût, dans tout ça? «Le Matin» a voulu tester le breuvage. Résultat: une minime surdose de sel a fait fuir les passants. L’erreur corrigée, ils étaient tous d’accord: si c’est servi bien frais, pourquoi pas! Alors à vos Gerostar: une orange et un citron pressés, sept cuillères à café rases de sucre et une de sel mélangés à un litre d’eau et le tour est joué.
Trinidad Barleycorn

< Retour à la liste