< | >

Enquête sur les soins intégrés (managed care)

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Bien que cette enquête par questionnaire électronique ait été envoyée aux membres de l’AMG en août 2010 avec un rappel à la rentrée, le taux de participation de 44% est très réjouissant (721 réponses reçues sur 1636 messages envoyés par courriel). Voici les réponses le plus souvent données. Elles confirment les positions prises par votre Conseil.

Tout d’abord, le nombre de médecins qui se disent affiliés à un réseau est faible et la part de leur activité réalisée dans le cadre du réseau est modeste. La plupart n’assument pas de responsabilité budgétaire.

Les médecins qui se déclarent sans hésitation favorables au managed care sont peu nombreux, soit 16% des réponses reçues.

Vous êtes absolument attachés à la liberté thérapeutique (92%), au libre choix du médecin (96%) et vous êtes des inconditionnels de la médecine libérale (91%). Vous considérez que le managed care doit pouvoir être choisi librement par l’assuré, sans pression, et que le bénéfice éventuel doit lui revenir. Les incitatifs économiques ne doivent pas obliger les patients à renoncer au libre choix du médecin.

Les principaux résultats chiffrés sont publiés dans dans le dernier numéro de La Lettre de l’AMG, et les résultats complets sont disponibles ici.