< | >

Nouveau bâtiment des lits de l’hôpital cantonal: un chantier majeur s’ouvre à Genève

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

FEUILLE D’AVIS OFFICIELLE

Vendredi, 11 novembre 2011

Les conseillers d’Etat Mark Muller, chargé du département des constructions et des technologies de l’information (DCTI), et Pierre-François Unger, chargé du département des affaires régionales, de l’économie et de la santé (DARES), ont posé le 4 novembre 2011 la première pierre du nouveau bâtiment des lits de l’hôpital cantonal (BDL2). Les magistrats étaient accompagnés de M. Michel Balestra, président du conseil d’administration des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Les travaux devraient s’achever à l’automne 2015 et le bâtiment être mis en exploitation en début d’année 2016. 368 lits destinés à la médecine aiguë prendront place dans les onze étages hors sol. Le crédit d’investissement du BDL2 est l’un des plus conséquents jamais votés par le Grand Conseil: il s’élève à 254 millions de francs, équipements hospitaliers compris.

Plus fonctionnel et plus confortable
Le nouveau bâtiment des lits sera édifié à l’angle de la rue Alcide-Jentzer et du boulevard de la Cluse, face à la Maternité. Il mettra à disposition 368 lits destinés à la médecine aiguë disposés dans 196 chambres de un à deux lits répartis dans quatorze unités de soins. Le nouveau bâtiment permettra de regrouper le service des soins intensifs (douze lits transférés du bâtiment des lits existants) et d’étendre le bloc opératoire (six salles d’opération supplémentaires). Il offrira aussi des locaux plus fonctionnels et plus confortables.
La particularité statique principale du BDL2 est l’emprise réduite au niveau du sol par rapport aux étages (bâtiment «en champignon»). Cette géométrie permet de construire au-dessus des bâtiments OPERA et du centre de voirie sans pour autant prendre appui sur ces ouvrages, qui n’ont pas été conçus pour supporter des charges supplémentaires. Les sept étages supérieurs d’hospitalisation se présentent sous forme de plateaux permettant une grande flexibilité d’aménagement. L’ensemble du bâtiment est conçu de manière à répartir les charges sur des piliers porteurs afin de minimiser toute intervention sur le bâti. La nouvelle façade, située le long de la rue Alcide-Jentzer, offrira une entrée supplémentaire ainsi qu’une une vaste esplanade publique.
Cela permettra également de redéfinir le visage de l’hôpital cantonal et son interaction avec l’espace urbain adjacent. Le BDL2 comprendra trois niveaux de sous-sols accueillant 47 places de parking (niveau U), des locaux techniques (niveau T) des vestiaires et un garage à vélos (niveau S). Les étages du socle (niveaux R, P, O et 1) seront raccordés à ceux du bâtiment OPERA, assurant ainsi les nécessaires continuités fonctionnelles, notamment pour les blocs opératoires et les soins intensifs. Les sept étages d’hospitalisation (niveaux 2 à 8) formeront la partie supérieure du BDL2.

Le niveau 2 sera dévolu à l’unité de soins continus composé de chambres de un, deux ou quatre lits permettant la mise à disposition de 56 lits au total. Chaque étage des niveaux 3 à 8 comprendra deux unités de soins de quatorze chambres à deux lits chacune. Dans chaque unité, les chambres seront disposées autour d’un poste de soins, position qui permettra une surveillance optimale aussi bien des chambres que des entrées et sorties de l’unité. Ce dispositif minimisera les distances à parcourir par le personnel hospitalier.
Chaque unité de soins disposera également d’un «secteur d’isolement» de trois chambres individuelles avec sas. Des loggias, dont le volume occupera deux étages, apporteront de la lumière naturelle au centre du bâtiment, notamment aux couloirs de distribution des chambres et aux postes de soins. Accessibles, elles constitueront un attrait et une source de confort pour les patients et les visiteurs. Une construction devenue impérative La construction du BDL2 est devenue impérative. L’actuel bâtiment des lits, qui date des années 1960, ne répond plus aux exigences du moment. Les chambres à sept lits qui le constituent, l’absence de sanitaires dans celles-ci, l’état très dégradé de la façade du bâtiment et ses installations techniques obsolètes devraient appartenir prochainement au passé: une fois le nouveau bâtiment réalisé, l’ancien bâtiment des lits sera rénové et adapté pour accueillir des chambres à un ou deux lits avec sanitaires intégrés à la hauteur des standards du privé ou du semi-privé.
L’ergonomie des bureaux infirmiers sera également améliorée. Les travaux relatifs à l’ancien bâtiment des lits devraient débuter à l’horizon 2017. La réalisation du nouveau bâtiment des lits s’inscrit dans le cadre de la planification hospitalière prévue dans le rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil du 11 octobre 2000. Elle vise la rationalisation et l’amélioration des structures d’hospitalisation tout en garantissant une sécurité et une hygiène optimales selon les standards hospitaliers en vigueur. Le Conseil d’Etat rappelle sa volonté ferme de garantir un accès équitable de tous à des soins de qualité. Le BDL2 fait également partie des grands travaux lancés par les HUG en 2008 par la construction de la troisième étape de la Maternité, la rénovation du bâtiment d’hospitalisation de l’hôpital des enfants et la construction d’un bâtiment des laboratoires. Département des constructions et des technologies de l’information et Département des affaires régionales, de l’économie et de la santé .

< Retour à la liste