< | >

Réseaux de soins

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

24 HEURES
Samedi-dimanche, 19-20 mai 2012

Perte et fin du secret médical!

L’introduction au 1er janvier dernier des «forfaits par cas»(DRG) pour la facturation des séjours dans les hôpitaux, impose à ces derniers la transmission des diagnostics aux assureurs ainsi que des budgets restreints alloués pour chaque maladie. Il est évident que la première de ces deux contraintes est intolérable, et il a été très vite et clairement démontré que la secondemène à un rationnement inacceptable des soins en raison des financements insuffisants. Or, ces deux éléments figurent en place d’honneur dans la loi soumise à votation le 17 juin! Alors, quand on sait que cette dernière y rajoute encore l’évidente perte de la liberté de choisir ses médecins, pharmaciens, thérapeutes et EMS, la question est: «Cette loi est-elle «La» bonne solution?». Assurément non.
Dr Didier Châtelain, président de Médecins de Famille Genève (MFGe)

 

< Retour à la liste