< | >

Budget 2013 de l’Hôpital: 116 postes supprimés

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Tribune de Genève, tdg.ch 
Lundi, 11 décembre 2012

Le nouveau conseil d’administration des HUG a validé le projet de budget 2013, qui se monte à 1,75 milliard de francs

Le conseil d’administration des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) a adopté hier son projet de budget 2013. Implicitement, ce vote signifie l’approbation du plan «Per4mance», qui prévoit 75 millions de francs d’économies sur trois ans. Des mesures qui auront inévitablement un impact sur les emplois.
«Pour 2013, 116 postes seront touchés», a en effet indiqué à l’ATS le président du conseil d’administration des HUG, Michel Halpérin. Selon lui, il s’agit de postes qui ne seront pas renouvelés à la suite de départs naturels. «L’impact a été jugé acceptable par une majorité du conseil d’administration, précise-t-il. Nous avons dû réaliser 28 millions de francs d’économies, mais ce budget n’est pas récessif. Il est en hausse de 65 millions par rapport à 2012 et ne porte pas atteinte à la qualité des soins.»
Le plan «Per4mance» est vivement critiqué par les syndicats. «Le budget 2013 est totalement opaque. Le nombre de postes supprimés n’est pas clair», a dénoncé David Andenmatten. Le représentant du personnel des HUG au sein du conseil d’administration et coprésident du Syndicat des services publics (SSP) constate le divorce entre le personnel et la direction de l’Hôpital.
Sophie Davaris et Xavier Lafargue, avec ATS 

< Retour à la liste