< | >

L’armée fâche les milieux de la prévention contre le sida

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le Courrier, lecourrier.chMardi, 12 novembre 2013

ARMÉE • Dès 2014, le test VIH sera proposé gratuitement au recrutement. Il sera même obligatoire pour les futurs soldats sanitaires. Polémique.

A priori, c’est plutôt une bonne nouvelle pour la prévention: le test VIH sera proposé gratuite- ment dès l’an prochain à toutes les futures recrues de l’armée suisse, a annoncé hier le Département fédéral de la défense (DDPS). Ce dépistage sera ajouté à l’examen sanguin facultatif pratiqué lors du recrutement. Mais le test préventif sera désormais obligatoire pour les futurs soldats sanitaires. L’Aide suisse contre le sida dénonce une atteinte au principe du test consenti et à celui de la non-exclusion des per- sonnes qui y renoncent.

60% de participants Au cours des trois jours de recrutement, les conscrits sont soumis à des examens cardiaques et rénaux. Parallèlement à ces tests obligatoires, un examen sanguin facultatif leur est proposé depuis une dizaine d’années. Celui-ci permet notamment de dépister des maladies virales contagieuses telles que l’hépatite B et C. Jusqu’à maintenant, en moyenne 60% des futures recrues acceptent de s’y soumettre, relève le DDPS. L’armée proposera aussi le dépistage du sida à partir du premier trimestre 2014. Un appel d’offres a été lancé pour désigner le laboratoire chargé des ana- lyses. La gratuité et le secret médical resteront garantis. Mais le caractère facultatif de l’examen sanguin souffrira d’exceptions: les futurs soldats sanitaires ne pourront plus y couper! Pour les milieux de la prévention, c’est là où le bât blesse. «Le test VIH doit toujours se pratiquer de manière consentie», insiste Harry Witzthum, porte-parole de l’Aide suisse contre le sida. Avec un test rendu obligatoire, l’organisation craint que la relation de confiance entre le patient et le médecin – et donc envers le test lui-même – soit rompue.

 Exclusion inacceptable L’Aide suisse contre le sida considère en outre que personne ne doit être exclu d’une acti- vité parce qu’il refuse de se sou- mettre au test. «Même les infirmiers n’y sont pas contraints. Ils sont simplement tenus de respecter certaines règles et me- sures de protection», indique Harry Witzthum. Et dans l’aviation, depuis peu, le dépistage n’est plus exigé pour être pilote. «C’était jusqu’ici le seul cas connu d’exclusion liée au refus du test.» L’organisation de prévention tentera de dissuader l’armée de s’engager dans cette voie «qui sort de l’ordinaire».

 «Protéger la troupe» Chef du service médico-militaire de l’armée, Franz Frey continue à parler de «test volontaire». Avec une nuance: «Ceux qui n’en veulent pas ne deviendront pas soldats sanitaires.» Ces derniers reçoivent en effet une instruction pour poser des perfusions et administrer des médicaments par injection. En leur imposant le dépistage, l’armée veut réduire les risques d’infection durant l’instruction. «Aucun cas ne nous a été annoncé jusqu’ici, mais il faut tout mettre en oeuvre pour protéger la troupe», indique le docteur Frey. Et si le test VIH s’avère positif? «On conseillera à la future recrue d’avertir son médecin de fa- mille en vue d’un traitement», poursuit le médecin militaire.  Lequel ignore encore si les données recueillies serviront à des fins statistiques. En Suisse, environ 97% des hommes âgés de 19 ans, mais aussi toujours plus de jeunes femmes, prennent part au recrutement. Chaque année, près de 45000 jeunes citoyens sont ainsi auscultés par les médecins de l’armée, dont les observations nourrissent déjà les statistiques sur l’obésité, la santé mentale ou la consommation de drogue. Contacté par nos soins, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne commente pas l’an- nonce faite par le Département de la défense. En Suisse, un test VIH coûte environ 60 francs. S’il est prescrit par un médecin ou un hôpital, la caisse-maladie prend en charge les coûts, mais pas en cas de test anonyme.
Bertrand Fischer

< Retour à la liste