«Pour une nouvelle approche des maladies mentales»

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

«Pour une nouvelle approche des maladies mentales»
Conférence du Dr Thomas Insel
Jeudi 7 avril 2016

Conférence grand public (en anglais avec traduction simultanée) organisée par la Faculté de médecine en marge du colloque Synapsy au Campus Biotech
Lieu: Salle U600, Uni Dufour

Informations complémentaires

Guide de la déclaration obligatoire au sens de la nouvelle loi sur les épidémies

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Une information de la FMH

poster_bag

La nouvelle ordonnance du Département fédéral de l’intérieur sur la déclaration d’observations en rapport avec les maladies transmissibles de l’homme (ordonnance du DFI sur la déclaration) est entrée en vigueur le 1er janvier 2016, en même temps que la nouvelle version de la loi sur les épidémies.

Principales nouveautés de l’ordonnance révisée sur la déclaration

Des critères de déclaration clairement définis et des processus de déclaration simplifiés permettent désormais de renforcer la collaboration entre les médecins, les services des médecins cantonaux et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). La nouvelle ordonnance renforce la transparence et permet de savoir plus clairement quelles données doivent être collectées et où elles doivent être transmises.

Pour détecter à temps d’éventuelles flambées épidémiques, les délais de déclaration ou des données à fournir sur les personnes concernées ont été modifiés. Par ailleurs, pour certaines observations, l’enregistrement de l’évolution de la maladie et du traitement a été introduit. Depuis le 1er janvier 2016, les entérobactéries productrices de carbapénèmases et, depuis le 5 mars 2016, les cas de fièvre Zika font l’objet d’une obligation de déclaration.

Voir aussi la page dédiée de l’Office fédéral de la santé publique: Maladies infectieuses à déclaration obligatoire – l’essentiel en bref.