Gestion périopératoire de la respiration: du nez au diaphragme

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Journée de formation “Gestion périopératoire de la respiration: du nez au diaphragme”
Jeudi 15 septembre 2016 de 11h30 à 17h30

Présentation et programme

Bulletin d’inscription (avant le 01.09.2016)

Lieu: HUG, auditoire Marcel Jenny

Les progrès des thérapeutiques cardiovasculaires XVI

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Les progrès des thérapeutiques cardiovasculaires XVI
Jeudi 29 septembre 2016 de 11 h 00 à 19 h 00

Présentation et programme

Lieu : Grand Hôtel Kempinski, quai du Mont-Blanc 19, 1201 Genève

Arnaque postale !

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Nous avons reçu le courriel ci-dessous qui parait tout à fait officiel et pourtant ! Le numéro indiqué est un numéro surtaxé à CHF 5.00 la minute avec un répondeur qui vous laisse attendre gentiment…. Ne vous laisser pas avoir !!

Cher Client

Bonjour,

Nous vous informons que vous avez un colis à la poste numéro : CH2685473210.

Pour l’envoi à domicile il suffit de nous envoyer votre adresse de livraison ainsi qu’un code de confirmation.

Pour obtenir le code de confirmation veuillez appeler : 0901 902 963

Veuillez nous envoyer ces informations à l’adresse électronique suivante : gestion-colis@outlook.com

SALUTATIONS.

Merci d’avoir choisi la poste,

www.post.ch
© 2016 La poste. Tous droits réservés.
Email ID: 163327

Journée Coroma

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Médicaments et addictions : comment éduquer son médecin à mieux prescrire
Mardi 13 septembre 2016 de 8 h 30 à 17 h 30

Programme et inscription

Lieu : Aula des Jeunes-Rives, à Neuchâtel

Initiative de l’AMG sur le secret médical : vers une majorité au Grand Conseil ! (Edito de La lettre de l’AMG de juillet-août 2016)

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Grand succès pour une première !
Le 4 juillet 2016, l’AMG a déposé plus de 11 500 signatures au Service des votations et élections. C’est la première fois que notre association lançait une initiative cantonale. Quel succès! Le nombre de signatures, au-delà d’être conséquent malgré des vents contraires, est le reflet d’une volonté inébranlable de maintenir le secret médical et de renforcer la sécurité de tous pour mieux protéger la société.

Au-delà des partis et des divisions politiques
Cette réussite s’inscrit dans un soutien général sans esprit partisan ni clivage politique. Des élus de tous les partis genevois, sans exception, ont signé notre initiative et les citoyens ont soutenu notre action en soulignant l’importance de notre cause dans un climat où les notions de confiance entre le patient et son médecin et de protection des données personnelles sont primordiales.

Merci à toutes et à tous
L’AMG a été soutenue en particulier par l’Ordre des avocats de Genève, l’Association des juristes progressistes, l’Association des psychologues genevois (AGPsy), l’Association genevoise de physiothérapie (PhysioGenève), l’Association des pharmaciens indépendants de Genève, l’ensemble des intervenants thérapeutiques et des députés issus de tous les partis. Ces soutiens de la première heure et indéfectibles ont montré le large front d’opposition à la loi votée le 4 février 2016 par le Grand Conseil.

Oui à plus de coopération
L’AMG souhaite renforcer la sécurité de tous et c’est dans ce sens qu’elle soutient la volonté du Département de la sécurité et de l’économie et du Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé d’améliorer la coopération entre les différents intervenants en milieu carcéral, les services administratifs et l’autorité pénitentiaire. Cet esprit d’ouverture et de collaboration ne pourra se faire que dans le respect du secret médical.

A la rencontre des Genevois
Notre association, grâce à l’action de plusieurs collègues, qui trouveront ici les remerciements du Conseil, s’est rendue au contact direct de la population pendant trois samedis afin de récolter des signatures, mais surtout pour dialoguer, échanger et expliquer notre position. Les citoyens de toute condition et de toute pensée politique nous ont pleinement soutenus. Un message clair: ils nous font confiance, car ils savent qu’ils peuvent compter sur le secret médical.

Qui pourra encore travailler à Curabilis ?
Dans Curabilis, il y a la notion de soins, de traitement, de réintégration possible ou non. Notre initiative est essentielle, car seule l’acceptation par le Grand Conseil de nos amendements à la loi permettra de poursuivre le but incontournable de la prise en charge thérapeutique optimale par des professionnels de la santé de haute qualité des détenus dangereux. Les thérapeutes traiteront et les experts mandatés rendront leurs avis. Cette séparation des rôles de chacun est essentielle, car le médecin ne peut être transformé en auxiliaire de l’autorité d’exécution en lui imposant de tout rapporter. Le psychologue, la diététicienne, le physiothérapeute et le médecin traitant ne sont pas des experts en dangerosité. Ils ne lisent pas dans les âmes. L’expert permanent est un mythe. Le Code pénal est clair: le thérapeute et l’expert ne peuvent être un. La pesée des intérêts doit persister et avec elle le secret médical.

Confiance et sécurité
Le cardinal d’Estouteville, rédacteur des statuts de la Faculté de médecine de Paris, a écrit en 1600: «art 10: Personne ne divulguera les secrets des malades qu’il aura saisis par la vue, l’oreille ou la pensée». Plus tard, les révolutionnaires sanguinaires aboliront toute notion de secret. Le Code pénal en 1810 la rétablira. Attaquer le secret médical en brisant l’élément central de rapport de confiance, c’est diminuer la sécurité de tous. Croire que tout savoir protège mieux la société est un leurre et une erreur. Les avocats et l’ensemble des thérapeutes, avec le soutien de plus de 11 000 citoyens, l’ont bien compris. La sagesse et la clairvoyance du Grand Conseil devraient aller dans ce sens.
Michel Matter

Gel des admissions jusqu’en 2019 : le temps de trouver des solutions constructives

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Communiqué de presse de la FMH Berne, le 17 juin 2016

La FMH salue la décision du Parlement de prolonger la limitation de l’admission à pratiquer à la charge de l’assurance-maladie sous sa forme actuelle jusqu’au 30 juin 2019. Celle-ci permet d’une part de prolonger avec effet immédiat le pilotage actuel des admissions basé sur des critères de qualité, qui a fait ses preuves, et d’autre part, de disposer d’un délai supplémentaire pour développer des solutions constructives et acceptables en concertation avec tous les acteurs de la santé.

Le gel des admissions en vigueur jusqu’au 30 juin 2016 comporte un critère de qualité essentiel pour les médecins qui souhaitent exercer à titre indépendant en Suisse: ils doivent avoir travaillé au moins trois ans dans un établissement de formation postgraduée suisse reconnu. Après le court rejet d’un gel permanent des admissions par le Conseil national lors du vote final de la session d’hiver 2015, les commissions de la santé des deux Chambres et le Conseil national ont accepté le 27 avril 2016 de prolonger provisoirement le gel des admissions actuel jusqu’au 30 juin 2019. Une décision à laquelle s’est également rallié le Conseil des Etats le 6 juin 2016, et qui a été confirmée (par les Chambres fédérales) lors du vote final d’aujourd’hui (17 juin 2016).

La FMH accepte la poursuite du gel des admissions sous sa forme actuelle jusqu’au 30 juin 2019. La prolongation avec effet immédiat empêche que le gel des admissions actuel, qui a fait ses preuves et qui repose sur des critères de qualité, soit supprimé sans solution de remplacement. De plus, la prolongation laisse le temps nécessaire pour développer des propositions constructives et acceptables en concertation avec tous les acteurs de la santé. Enfin, cette manière de procéder permet aussi de tenir compte de la mise en oeuvre à venir de l’initiative sur l’immigration de masse et des contingents de main-d’oeuvre prévus.
Fédération des médecins suisses

Le rêve hier et aujourd’hui

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le rêve hier et aujourd’hui
Samedi 24 septembre et dimanche 25 septembre 2016

argument et programme
inscription : admin@psychoanalyse.ch

Lieu : Technopark, Technoparkstrasse 1, 8005 Zürich

 

Substitutions hormonales Femmes / Hommes !

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Substitutions hormonales Femmes / Hommes !
Mercredi 28 septembre 2016 de 18 h 30 à 21 h 00

Programme

Lieu : Centre de l’Espérance, rue de la Chapelle 8, 1207 Genève

L’initiative sur le secret médical a abouti

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Mardi, 5 juillet 2016

Les médecins estiment que préserver le secret médical en prison renforcera   la sécurité

(suite…)

Les médecins s’activent pour sauver le secret médical en prison

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Le Courrier, lecourrier.chMardi, 5 juillet 2016

Une loi votée en février oblige les médecins à fournir aux autorités des informations sur les détenus.

(suite…)