< | >

Une première pour la thérapie génique

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Samedi-dimanche, 2-3 septembre 2017

Oncologie

C’est une nouvelle ère de la médecine qui s’ouvre. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a autorisé, mercredi 30 août, la mise sur le marché de la première thérapie génique au monde: le Kymriah. Développé par Novartis, ce traitement vise à lutter contre une forme de leucémie résistante aux médicaments en modifiant génétiquement les cellules immunitaires des patients. Concrètement, des cellules du malade sont reprogrammées afin de détruire les cellules cancéreuses. Selon l’essai clinique présenté pour l’autorisation de mise sur le marché, 52 patients sur 63, soit 83%, sont entrés en rémission dans les trois mois suivant la perfusion. Le Kymriah est destiné aux enfants et jeunes adultes jusqu’à 25 ans ayant résisté aux autres thérapies contre leur cancer du sang. Non dénuée d’effets secondaires parfois graves, cette thérapie possède également un coût vertigineux: 475 000 dollars par patient.
BE.B.

< Retour à la liste