< | >

Un assureur propose une franchise à 10 000 fr.

Lundi, 16 avril 2018

La CSS estime qu’une hausse de la franchise ordinaire ferait baisser le montant des primes

«La limite du supportable» en matière de primes est atteinte! C’est la directrice générale de l’assurance CSS qui le dit. Dans le «SonntagsBlick», Philomena Colatrella affirme que le secteur de la santé en a fait trop peu pour maîtriser les coûts de la santé. Elle propose une solution radicale: faire passer la franchise ordinaire pour l’assurance maladie de 300 à 5000 ou 10 000 francs. Cette mesure, qui vise à responsabiliser les assurés, permettrait de faire baisser les primes, argumente-t-elle. Selon les calculs de l’assurance, la réduction serait d’environ 170 francs par mois et par personne.
Rehausser ainsi le niveau de la franchise minimale ne peut se faire qu’en prévoyant une aide financière pour les clients les moins aisés, ajoute Philomena Colatrella. «En cas de maladie, personne ne devrait avoir à se passer d’une visite chez le médecin pour des raisons financières», affirme-t-elle. Comment financer ce soutien? La baisse des primes aura pour conséquence que moins de personnes auront droit à des subsides, ce qui libérera des fonds pour les redistribuer aux petits porte-monnaie, détaille la directrice générale.
La proposition ne trouve pas grâce aux yeux de la conseillère nationale Isabelle Moret (PLR/VD). «L’assurance maladie de base ne serait plus une assurance sociale avec de telles franchises. Philomena Colatrella prévoit une aide financière pour les assurés qui reçoivent actuellement des subsides pour l’assurance maladie. Mais qu’en est-il de la classe moyenne?» À gauche, Liliane Maury Pasquier (PS/GE) est aussi opposée à l’idée. «Rien ne prouve qu’augmenter la franchise ordinaire permet de responsabiliser les assurés.» Selon la sénatrice, une telle mesure renforcera un système de santé à deux vitesses.
Début mars, le Conseil fédéral a proposé au parlement d’adapter régulièrement les franchises. Celle de base devrait passer à 350 francs par an. La droite est à l’origine de ce projet. Fin mars, le National a en outre accepté une motion du PBD demandant d’élever la franchise ordinaire à 400 francs.
Gabriel Sassoon

< Retour à la liste