< | >

Dès ce mardi, on peut dépister le VIH soi-même

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Mardi 19 Juin, 2018

En Suisse, on estime que 20% des personnes infectées ignorent leur séropositivité

C’est un virage dans la pratique du dépistage. La vente de tests de dépistage du VIH à usage personnel est désormais autorisée en Suisse par Swissmedic. Ces autotests, qui donnent un résultat en quinze-vingt minutes, sont disponibles dès ce mardi, comme c’est déjà le cas en France, en Italie et en Autriche, notamment.
Jusqu’à présent, le test du VIH se pratiquait seulement à l’hôpital ou chez un médecin. Insuffisant dans un pays où l’on estime qu’un cinquième des personnes infectées par le VIH ignorent leur séropositivité. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Commission fédérale pour la santé sexuelle espèrent que l’accès aux autotests incitera un public plus large à se faire dépister. Dans d’autres pays, il a permis d’atteindre des personnes qui n’auraient pas fait de dépistage autrement.
Les autotests, qui doivent être certifiés CE, sont disponibles en magasin et sur Internet, mais l’OFSP et Swissmedic recommandent de les retirer dans des pharmacies ou des drogueries pour bénéficier d’un conseil personnalisé et pour écarter le risque d’acheter une contrefaçon. En cas de résultat positif, il faut s’adresser au plus vite à un médecin et faire contrôler le résultat en laboratoire.
Dans le canton, le Groupe sida Genève salue la décision de Swissmedic, qu’il attendait depuis 2009. L’association rappelle qu’une personne sous traitement efficace a une charge virale indétectable, ce qui rend la transmission du VIH impossible. Elle précise aussi le triple objectif de l’Onusida, qui veut qu’en 2020, 90% des personnes séropositives connaissent leur statut, que 90% des personnes connaissant leur séropositivité reçoivent un traitement antirétroviral et que 90% des personnes sous traitement aient une charge virale indétectable. Cela pourrait mettre un terme à l’épidémie du sida à l’horizon 2030. Ligne Infos sida, 7 jours sur 7, de 9 h à 16 h: 0840 715 715.

Sophie Davaris

< Retour à la liste