< | >

Maladies cardiovasculaires

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

Samedi-Dimanche 23-24 Juin, 2018

L’impact de la solitude.

La solitude est un facteur de risque de mortalité précoce et de risques cardiovasculaires. Tel est le résultat d’une étude du Heart Centre, l’Hôpital universitaire de Copenhague, qui a été présenté ce mois à l’EuroHeartCare 2018, un congrès phare de la Société européenne de cardiologie.
Menée auprès de 13 463 patients atteints de cardiopathie ischémique, d’arythmie, d’insuffisance cardiaque ou de valvulopathie, l’étude conclut que la solitude double le risque de mortalité, que les gens qui se sentent seuls sont trois fois plus susceptibles de déclarer des symptômes d’anxiété et de dépression, et ont une qualité de vie inférieure à ceux qui ne se sentent pas seuls.
«La solitude est un facteur de risque élevé de la mort prématurée, de la mauvaise santé mentale et de la qualité de vie chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires», a déclaré Vinggaard Christensen, auteur de l’étude scandinave.

Richard Etienne

< Retour à la liste