< | >

Surveillance

  Jeudi 8 novembre, 2018

Ce n’est pas le fait que des démarches soient entreprises pour dénoncer les vrais fraudeurs qui pose problème.

Ce n’est pas le fait que des démarches soient entreprises pour dénoncer les vrais fraudeurs qui pose problème. C’est la trop grande liberté de manœuvre qui serait laissée aux assurances pour se faire. Vous/nous sommes tous concernés. Pour certains qui se croient à l’abri de tout contrôle à tout jamais, il faut laisser faire «si vous n’avez rien à cacher». Alors pourquoi vous/nous tous, avons-nous des rideaux, des stores à nos fenêtres? Pourquoi nos portes d’appartements ne sont-elles pas transparentes? Pourquoi ne pas afficher à la vue de tous notre courrier, nos factures, nos relevés bancaires? Après tout, nous n’avons rien à cacher! Pour toutes les assurances quelles qu’elles soient nous payons des primes. Ceci pour qu’elles interviennent lorsque quelqu’un est dans le besoin. Et ce quelqu’un n’a pas à être espionné de manière intrusive par un détective qui fera tout – et même ce qui est illégal – afin de trouver d’éventuelles preuves pour faire plaisir à ses commanditaires.

Raymonde Sunie, Carouge, 7 novembre

< Retour à la liste