< | >

Prix en urgence

Cet article a plus d'un an, les informations pourraient être perimées. Merci d'en tenir compte.

  Jeudi 29 novembre, 2018

Beaucoup est dit ces dernières semaines en ce qui concerne l’augmentation, quasi annuelle, des primes d’assurance maladie.

 Beaucoup est dit ces dernières semaines en ce qui concerne l’augmentation, quasi annuelle, des primes d’assurance maladie. Ce qu’on dit moins, voire pas du tout, ce sont les tarifs exorbitants pratiqués par les hôpitaux lors de traitements ambulatoires qui favorisent aussi les périphériques (transport des personnes). Exemple concret: chute d’un patient en EMS et se blesse à une épaule. Une ambulance est appelée pour le transport à l’hôpital situé à 2,5 km. Coût du transport: 750 fr. Auscultation entre 17 h 30 et 23 h: l’épaule n’est que luxée. Plus de peur que de mal! Sa fille se propose de transporter la patiente. Refus du médecin qui exige une ambulance pour les 2,5 km de retour. Coût 606 fr. 20! Aller-retour (5 km): 1356 fr. 20, soit 271 fr. le km. Facture des soins: 1100 fr.! Le bât blesse: 2456 fr. 20 pour une simple chute, sans gravité, n’est juste pas acceptable. Tout comme il n’est pas acceptable que l’hôpital refuse que la patiente soit reconduite gratuitement en EMS par un membre de sa famille, préférant appeler une ambulance… À méditer sérieusement. Notre médecine est l’une des meilleures au monde soit, mais ne tombons pas dans l’exagération, car on va finir par le payer très cher!

Michèle Sonzogni, Genève, 21 novembre

< Retour à la liste