< | >

Troubles alimentaires: les HUG au chevet des enfants

   Vendredi 1er Mars, 2019

Première en Suisse romande, les Hôpitaux universitaires de Genève ont ouvert une consultation destinées aux enfants et ados qui souffrent de troubles alimentaires.

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) proposent une consultation pour les enfants et les adolescents souffrant de troubles de l’alimentation ou de troubles alimentaires. L’objectif est de poser un diagnostic pour débuter une prise en charge personnalisée.
Il s’agit de la première consultation de ce genre ouverte aux enfants en Suisse romande, les autres n’accueillant généralement les jeunes qu’à partir de 13 ans, relèvent jeudi les HUG dans un communiqué. Cette consultation AliNEA (Alimentation et Nutrition chez l’Enfant et l’Adolescent) s’adresse aux jeunes jusqu’à 16 ans.
Cette nouvelle consultation propose une prise en charge ambulatoire et hospitalière, si besoin. Elle est assurée par une équipe multidisciplinaire composée de pédiatres, de pédopsychiatres, d’infirmiers, de psychologues et de diététiciens. La famille est complètement associée au parcours de soins.

Relation perturbée

Les troubles de l’alimentation et du comportement alimentaire concernent 5% des enfants et 10% des adolescents. Le trouble de l’alimentation touche principalement les enfants très jeunes dont on dit «qu’ils ne mangent pas beaucoup» ou qu’ils sont «des mangeurs difficiles». Le goût, l’odeur, la texture ou encore la couleur de certains aliments peut poser problème.
Un trouble du comportement alimentaire reflète une relation perturbée à la nourriture. L’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie sont les plus fréquents de ces troubles. Il n’est pas rare qu’un trouble du comportement alimentaire soit consécutif à un trouble de l’alimentation. D’où l’importance d’une prise en charge précoce.

(ats/nxp)

< Retour à la liste