< | >

Un nouveau magazine veut séduire les Genevois

  Vendredi 3 Mai, 2019

La revue «Humains» ambitionne de mettre la personne au centre des problématiques de la santé et du social

De généreuses photos, dont de nombreux portraits, des dossiers, mais aussi des coups de cœur et des brèves. C’est sous cette forme que se décline «Humains», le dernier-né de la presse genevoise.
Financée par Arsanté, organisation en soins, et la maison de santé Cité générations, cette revue associative cherche à transmettre une approche nouvelle de la santé en donnant un visage aux problématiques qui l’animent. «Tout comme la pratique médicale se doit d’être conduite par la volonté d’aller vers l’autre et d’entrer dans sa sphère intime, «Humains» souhaite passer une frontière, ausculter la personne et son univers, au-delà du patient, du malade», explique Louis Viladent, membre d’un collectif de professionnels de la santé, travailleurs sociaux, journalistes, photographes et graphistes qui ont conçu ce tout frais magazine.
«Toutes et tous, nous cherchons à apporter plus d’autonomie aux patients et à redonner aux professionnels l’envie de participer à la gouvernance du système de santé. Pour ce faire, nous avons décidé de mutualiser nos compétences à travers cette revue», ajoute Louis Viladent, qui participe lui-même à un projet de maintien à domicile, tout en suivant des cours de journalisme à Genève et Neuchâtel.
Tiré à 3000 exemplaires, le premier numéro traite de la solitude et de l’isolement, avec deux sujets forts. L’un sur les concierges pour qui «s’occuper d’un immeuble, c’est surtout s’occuper de ses habitants». L’autre, intitulé «Une chambre contre un coup de main», évoque la cohabitation entre jeunes et aînés. Le prochain numéro d’«Humains» parlera de rapports à l’alimentation. Laurence Bézaguet

@lbzaguet007

< Retour à la liste