< | >

Hodgers veut des mesures annuelles

  Mardi 2 Juillet, 2019

«L’ozone est un polluant secondaire, qui ne va pas directement du moteur aux voies respiratoires comme les particules fines

«L’ozone est un polluant secondaire, qui ne va pas directement du moteur aux voies respiratoires comme les particules fines. Contrairement à ces dernières, le taux d’ozone ne diminue pas par des actions chocs entreprises uniquement lors de pics de pollution», assure le président du Conseil d’État, le Vert Antonio Hodgers. Pas
de quoi fouetter un chat? «Au contraire, la situation est grave et des mesures contraignantes doivent s’appliquer tout le temps.» Lesquelles? «D’abord, des normes contraignantes supplémentaires concernant les filtres pour l’industrie. C’est ce que nous allons appliquer à Cheneviers IV. D’ici à la fin de la législature, les chaudières au mazout seront interdites pour les nouvelles constructions, ainsi qu’une réduction massive des feux de cheminée en ville. Enfin, nous prévoyons le déploiement de centaines de bornes électriques. Enfin, un soutien financier de 1500 francs à l’installation de bornes de recharge pour voitures électriques chez les particuliers est déjà en vigueur.» Quant au trafic routier, des mesures sont aussi prises, même si elles visent bien plus à diminuer les particules fines que le taux général d’ozone: «D’ici à un an, nous appliquerons le même système des macarons qu’en France pour distinguer le niveau de pollution des véhicules. De cette manière, les plaques françaises seront soumises à la même réglementation sur le territoire genevois.» D’ici à un an également, une nouvelle loi sur la protection de l’environnement entrera en vigueur à Genève.
Elle prévoit des réglementations strictes lors de pics de pollution, avec notamment – selon les niveaux d’alerte – l’interdiction de circuler appliquée à des catégories de véhicules, la gratuité des transports publics et l’interdiction de faire du feu.
À quoi servaient finalement les alertes récentes du Conseil d’État sur le taux d’ozone, que les Verts jugeaient cosmétiques? «La sensibilisation est importante pour que les citoyens prennent conscience de cette problématique», estime Antonio Hodgers.

MAR.G.

< Retour à la liste