< | >

Primes maladie: l’opacité qui indigne Genève

  Jeudi 25 Juillet, 2019

Les cantons dénoncent une nouvelle pratique de l’Office fédéral de la santé publique

En raison de leur hausse continue, les primes maladie sont devenues un problème politique et social récurrent. Et la tendance ne semble pas près de s’inverser avec les derniers choix opérés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ce dernier n’avisera plus les cantons de la même façon lors de sa traditionnelle consultation du mois d’août. Un rendez-vous pourtant essentiel, surtout lorsqu’il s’agit de savoir, à Genève et ailleurs, dans quelle proportion les primes sont susceptibles d’augmenter. Une opacité qui réduit ainsi la marge de manœuvre des États. Cette nouvelle disposition scandalise Mauro Poggia, le magistrat genevois en charge de la Santé. Il revendique davantage de transparence, notamment en ce qui concerne les faramineuses réserves des assureurs, présentées en détail dans notre infographie. Notre dossier revient sur les raisons qui ont abouti à un tel choix, à même de relancer le débat vif et technique des coûts de la santé.

Renaud Bournoud

< Retour à la liste