< | >

L’arrêt du tabac facilite l’opération

  Mercredi 21 janvier, 2020

Santé

Arrêter de fumer, même seulement quatre semaines avant une opération, réduit les risques de complications postopératoires ou liées à l’anesthésie. Une étude que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publiée lundi à Genève apporte de nouvelles preuves en ce sens. Après une opération, le corps met tout en œuvre pour cicatriser et combattre les infections, un processus augmentant les besoins en oxygène, lequel voit au contraire sa teneur dans le corps réduite par la cigarette. «Le rapport démontre qu’il y a des avantages à reporter une chirurgie mineure ou non urgente pour offrir aux patients la possibilité d’arrêter de fumer, ce qui se traduit par un meilleur résultat pour leur santé», estime l’OMS.

ATS

< Retour à la liste